Accueil

Adhésion

Historique

Contact

Album 

Agenda

Boutique  Colibris83
Archives agenda

Aucun texte alternatif disponible.   6 - 7 et 9  juillet  2017   Ramatuelle

 

 

 

Ramatuelle Monte le son pour la planète 

 

 

organisé par les Colibris83-golfe de St Tropez

 

Renseignements sur    

 

 

 


Résultat de recherche d'images pour "nuits blanches thoronet"   Du 7 au 9 juillet  2017   Le Thoronet

 

Nuits blanches 

 

Stand colibris83-dracénie  avec les colibris du Thoronet

Pour l' expo arbres des nuits blanches, réalisation  d'un "totem-abri insectes" qui sera installé par la suite au jardin participatif.

En savoir plus sur http://jardin-colibritho.tumblr.com/

 

Programme sur http://www.les-nuits-blanches.fr/

 

 


  Samedi 19 et dimanche 20 août 2017   Correns

18eme Fête du Bio et du Naturel

Stand Colibris 83 

 


Afficher l'image d'origine  

Dimanche 10 septembre 2017   Flayosc

 

Journée des associations

Stand Colibris

 


avec les colibris du Var

   

 

 

Samedi 16 et dimanche 17 septembre  Grimaud

 

Programme prochainement

Organisé par Colibris83-golfe de Saint Tropez

 

Stand colibris83-dracénie

 

 

 


 

 

 

Jeudi 28 septembre 2017    Draguignan 

20h  Cinema CGR CHABRAN   DRAGUIGNAN 

6 €  (5 € +1€ colibris) 

Projection du film Navajo Songline de Bruno Vienne et Lorenza Garcia (Documentaire, Fr. 2017 - 52 min). 

Pour cette 2éme édition des Journées de la Transition notre association partenaire "La Vallée du Gapeau en transition" invite les groupes colibris du Var à partager cette question : Que nous apprennent les Peuples premiers ?

Ce film est un voyage initiatique au cœur de la culture et de la philosophie d’une tribu hors du commun, à la croisée d’une double réalité : celle des chants, des rituels, et des paysages désertiques et sauvages, et celle de la face obscure faite d’une surexploitation des ressources, d’une lutte pour la reconnaissance et la survie.
A la rencontre de la pensée Navajo, le peuple de la terre, les derniers gardiens de l’humanité selon Pierre Rabhi.

en savoir plus 

Présentation et débat animé par la réalisatrice Lorenza Garcia.

Seulement après que le dernier arbre aura été coupé, seulement après que la dernière rivière aura été empoisonnée, seulement après que le dernier poisson aura été pêché ; alors nous comprendrons que l’argent ne peut pas être mangé.

Cette prophétie amérindienne met en évidence l’état d’esprit qui aura dominé le monde contemporain. Nous disons qui aura dominé, car nous souhaitons  qu’en dépit d’un héritage désastreux, les générations à venir assagies pourront surmonter les difficultés qui les attendent. Ainsi pourront-elles avoir un regard rétrospectif sur une civilisation où arrogance et aveuglement auront atteint le summum. Extrait de "Sagesse des peuples premiers"  Pierre Rabhi

" On les appelle peuples premiers ou peuples racines. Ils sont les gardiens de la Nature, des traditions, et entretiennent un rapport authentique et équilibré avec leur écosystème. Ils en connaissent les fragilités et les moyens de garder l'équilibre. Surtout, ils savent qu'ils sont totalement dépendants de leur écosystème et que la survie de leur peuple en dépend. Aujourd'hui, ils sont directement menacés par les déséquilibres engendrés par notre modèle de développement. 

Eux ont gardé un rapport équilibré entre l'Homme et la Nature,  Ils n'ont pas instrumentalisé la Nature, ils la respectent et la vénèrent. Ils ne croient aucunement pouvoir la dominer, la maîtriser, ils savent qu'ils ne sont qu'une petite partie, un maillon.

Ceci est d'une évidence enfantine pour tous les peuples premiers. Le concept de Développement Durable que nous érigeons comme un concept nouveau et salvateur pour le Monde n'est en rien une invention à leurs yeux, mais juste la traduction de ce rapport d'interdépendance de l'Homme avec son milieu et vis-a-vis des générations futures. Nous n'avons rien inventé, nous nous sommes juste rappelé ce que les peuples premiers n'ont eux jamais oublié. Ainsi, les solutions aux désordres actuels sont peut être aussi à aller chercher chez ces sages, ces peuples préservés.  

Il s'agit aussi de participer à leur protection car ils font partie du patrimoine mondial de l'humanité, ils sont une richesse pour le Monde et la "biodiversité des points de vue" sur le Développement Humain. Aujourd'hui, partout dans le Monde, ils sont menacés, leurs terres envahies, leurs savoirs et cultures détournés. Participer à leur protection et les écouter dans le message qu'ils ont a nous transmettre fait partie des clés de notre avenir, pour que nous retrouvions cet équilibre entre l'Homme et la Nature, pour que nous redevenions pleinement Humains, tout simplement."

Extrait d'une chronique de Christian Lecomte parue dans l'Express