Adhésion

Historique

  Album 

Stand

 

 

     
C'était hier                                          

Samedi 30 novembre   Toulon

Marche pour le climat,

Départ place du Mûrier

À 13 h : "Action main blanche" (masques, gants blancs tenue blanche ou écharpe blanche exigée, action dévoilée le jour de l'évènement).
À 14h : rassemblement place du Mûrier pour le départ de la marche.

Tous les détails de la marche sur Citoyen pour le climat  

 


Dimanche 8 décembre Fréjus

14h   Base nature 

Organisé par  Alternatiba Estérel - Côte d’Azur

Ensemble, manifestons pour le climat !
Cette fois-ci, nous roulerons à vélo, trottinette, rollers..etc pour demander à nos élus de faire en sorte circuler en modes de transport doux ne soit pas dangereux !

DÉPART : 14h Base Nature François Léotard - Fréjus
Manifestation en roulant au pas tout le long du bord de mer jusqu'à la réserve, puis nous passerons devant la gare de Saint-Raphaël.


ARRIVÉE : Jardin d'Arménie à Saint-Raphaël pour une buvette conviviale dans l'esprit de noël avec des stands et des ateliers.


Vendredi 13 décembre  Draguignan

20h   Cinéma CGR    6€   (5€ à la caisse + 1 € à l'entrée de la salle pour l'association) 

   Réservations  prochainement

Samedi 14 décembre Fréjus  

18h   Cinéma VOX   6 €  

2 Projections de Tout est possible ( Thel Biggest little farme ) Film de John Chester (octobre 2019) 

avec la voix de Cyril Dion co-réalisateur du film DEMAIN

John Chester, cinéaste documentariste dont le travail a été couronné de plusieurs Emmy Awards, a tourné au cœur de son domaine agricole pendant huit ans, tous les jours de l'année. Il en résulte un "feel good movie" environnemental qui détaille notamment comment la nature reprend ses droits au fur et à mesure des années. Après avoir débuté son travail sur une terre totalement asséchée par la culture intensive, le couple assiste au retour d'une flore sauvage essentielle, ainsi qu'à une variété d'espèces d'insectes contribuant à réguler les attaques de nuisibles.

C’est sans conteste un documentaire mais il faut vraiment se le répéter pour s’en convaincre pendant la projection : on est en plein coeur d’une action tendue, palpitante, un vrai film d’aventure ! La puissance de ce film tient à l’art de la narration, le réalisateur est un véritable conteur de sa propre vie. Il y insuffle juste ce qu’il faut de suspense, d’émotions sans jamais qu’elles ne débordent. S’il partage une part intime, il le fait avec une telle dignité et une telle classe que rien n’est pesant....suite sur UTOPIA

Gros succès aux Etats-Unis, ce film efficace, sur l’odyssée d’un couple résolu à bâtir une ferme écoresponsable, brouille les genres entre documentaire militant et fable....Le Monde

"Dans ce moment un peu déprimant de la vie où on est écrasé par l'urgence climatique et l'effondrement de la biodiversité, je trouve ça bien d'avoir des petits moments d'oxygène où on voit des gens formidables faire des choses qui marchent. Non seulement c'est beau, les images sont vraiment incroyables. C'est tendre, émouvant, drôle. On apprend plein de choses. Ça nous redonne de l'énergie pour essayer de changer le monde". Cyril Dion


  

Jeudi 16 janvier 2020    Draguignan

20h   Cinéma CGR   6 €  ( A la caisse 5€ cinéma + à l'entrée de la salle 1 € colibris )    

« … On nous a conseillé de travailler nos potagers avec des masques de coton et des gants de caoutchouc… Et un savant très gonflé est venu nous parler, au club du village. Il a prétendu qu’il fallait laver les bûches… A-t-on jamais entendu pareille chose ? »

Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature en 2015, a fait une plongée dans la souffrance et le courage, la générosité et l’humanité des « gens ordinaires » et nous a entraîné, dans son livre La Supplication, au plus proche de ces personnes qui ont vécu et subi la catastrophe de Tchernobyl. Des vies, des amours, des familles qui ont vu leur quotidien anéanti par le plus improbable des désastres… détruit par cette chose quasiment invisible… « Personne ne m’a raconté des choses semblables à celles que j’ai vécues » diront certaines victimes.

En reprenant de larges extraits du livre, en ne filmant pas que rouille et débris, en faisant appel à des comédiens tout en tournant sur les lieux du drame, en utilisant la voix off, le cinéaste donne un sentiment de concret mais aussi d’intemporalité qui fait que la souffrance d’hier et de là-bas peut être celle d’ici et d’aujourd’hui. Ce que dit le cinéaste Pol Crutchen à propos du livre est aussi vrai pour son film :

 « Il y a dans La Supplication une matière qui touche en effet à l’universalité. Certes, la catastrophe de Tchernobyl est le sujet principal mais le livre parle aussi de nos peurs, de nos rêves, de nos croyances, de la nature, de l’amour… On touche à tous ces éléments qui définissent la condition humaine. »   (article UTOPIA )

Débat anime par Michèle Rivasi Fondatrice de la CRIIRAD et Député Européenne (sous réserve de disponibilité)

 

En partenariat avec Théâtre en Dracénie